Entretien avec Pascal Thibault, coach de l’Union Rennes Basket en Nationale 2.

En 2009, les deux clubs phares rennais (Rennes PA et l’Avenir de Rennes) s’associent afin de créer l’Union Rennes Basket. Après être monté de NM3 à NM2, Pascal THIBAUD devient lors de la saison 2011-2012 le coach de l’équipe fanion.


Après une année en NM1, les rennais repartent cette saison en NM2. Questions/Réponses avec un des hommes fort du projet URB.

Bonjour Pascal, quelle analyse tires-tu de ce début de saison ?


C'est un début de saison compliqué dû à un retard dans la préparation de pré-saision. L'arrivée tardide de Jordan HICKS ( à une semaine du championnat) n'a pas facilité la préparation. De plus, le recrutement de Perica MITIC sue un poste clé ( meneur de jeu) et les soucis de communication créés par les barrières de la langue ne pas pas à négliger. Malgré tout, les gars font tout pour s'intégrer et prennent régulièrement des cours de français.

Le début de saison a également été perturbé par les blessures sur les postes intérieurs avec Omar SALL et Said BEN DRISS sans oublier les obligations professionnels d’Olivier LAMOTHE  qui certaines semaines ne s’entraine qu’une fois avec ses partenaires.


Malgré tout, les deux victoires consécutives laissent entrevoir de belles choses.



Parle-nous maintenant de cette nouvelle équipe version 2013-2014 et des objectifs du club :


Contrairement à certaines descentes, l’effectif n’est pas renouvelé à 80%. On s’appuie sur des joueurs présents au club depuis plusieurs années. L’URB s’appuie également sur un projet de formation avec l’intégration dans l’équipe de Philippe GAUTIER et Diego HADJIMANOLIS  (champion de France U17 en 2011-2012). L’objectif c’est de « se remettre en selle », se relancer, reprendre du plaisir. Dans cette poule, une équipe fait figure d’ogre (ndlr : le Caen Basket Club) et derrière beaucoup d’équipes jouent bien au basket. A nous de venir nous mêler à elles.


Pour terminer, as-tu une idée sur l’engouement porté par l’URB ?


En premier lieu, les gars sur le terrain mouillent le maillot à l’instar du capitaine Youenn GAREL. Les supporteurs lorsqu’ils quittent la salle ont quoiqu’il arrive ce sentiment. Le projet basket ne se limite pas à l’équipe 1. L’URB c’est la formation, ce n’est pas un discours mais une réalité. L’équipe première c’est « la cerise sur le gâteau » et ce grâce aux bénévoles, Ronan Hervé, Joris Mercier, le Rennes PA et l’Avenir de Rennes. L’URB s’investit également dans la découverte du basket avec des interventions dans des écoles primaires, projet soutenue par la ville de Rennes, la création de section sportive en partenariat avec l’Avenir de Rennes et le comité d’Ille et Vilaine.


Merci à Pascal Thibaud pour cette interview et demain les rennais ont l’occasion d’équilibrer leur bilan victoires/défaites avec la réception de Fécamp. En ouverture à 17H, l’Avenir de Rennes sera opposé à l’USOM Mondeville en NF1.